Accueil > Histoire des Expos > Présentation des expositions
RETOUR ACCUEIL <
Je signe pour la candidature
Je veux adhérer à l'association

Présentation

Florence Pinot de Villechenon, professeur associée à ESCP Europe

Une manifestation porteuse d'espérance

Par Florence Pinot de Villechenon, professeur associée à ESCP Europe

S'il est légitime d'associer la naissance des expositions universelles à l'essor industriel qui caractérise le XIXe siècle, il serait réducteur de n'y voir que l'aboutissement de la révolution économique amorcée en Occident au XVIIIe siècle.

En effet, les circonstances qui entourent leur apparition, puis leur répétition, ne doivent pas faire oublier qu'elles sont une manifestation du génie créateur de l'homme qui, en démiurge, tend toujours à se surpasser. Si ces grands rendez-vous planétaires voient le jour c'est parce que l'élan créateur est inhérent à l'espèce humaine, toujours tentée de repousser les frontières du connu, toujours en quête d'innovations capables d'apporter des solutions à son quotidien sur terre.

Cet élan, présent dans les expositions universelles du XIXe comme dans celles du XXIe siècle, en fait des manifestations porteuses d'espérance.

La genèse des expositions universelles

Depuis les temps anciens les foires traduisent le besoin des hommes de se rencontrer pour échanger leurs produits. La vocation de ces rassemblements, qui se prolongent dans nos foires et marchés modernes, était essentiellement commerciale. Or, c'est l'absence de cette dimension marchande qui caractérise les expositions universelles et qui amène à s'interroger sur leur apparition.

Au cours du XVIIIe siècle puis au début du XIXe, des expositions industrielles voient le jour en France et en Grande Bretagne. On y montre des machines et l'on y délivre des récompenses. De par leur souci de susciter, par l'émulation, le développement de la production nationale, elles constituent le précédent de nos expositions universelles.

Au milieu du XIXe, le capitalisme parachève la révolution économique amorcée en Angleterre au siècle précédent et mène à maturité le concept d'exposition industrielle. En effet, la mécanisation, conjuguée au chemin de fer et à la navigation à vapeur, permet la production à grande échelle et la distribution aux quatre coins de la planète. Les produits, conçus pour satisfaire les besoins du plus grand nombre, sont porteurs de progrès. Du progrès technique, on attend qu'il mène au progrès social et au progrès humain. Les puissances industrielles de l'époque en tireront les conclusions géopolitiques en légitimant, par ce biais, leur expansion coloniale : de colonisatrice leur entreprise deviendra civilisatrice. De par la place accordée au savoir, à la connaissance empirique et au développement industriel, cette vision est tributaire des idées de l'Encyclopédie, du saint-simonisme et du positivisme. La machine, le travail quotidien des hommes, la vulgarisation scientifique et l'éducation du peuple sont mis à l'honneur. C'est dans cet environnement que le concept d' « exposition universelle » verra le jour : une manifestation où seront réunis tous les produits de toutes les nations. Nous sommes à Londres, en 1851.

Durant 160 ans de nombreuses expositions universelles se sont succédé, en bonne partie en Occident puis, plus tardivement, en Asie. La France marqua de son sceau ces manifestations en organisant, à Paris, cinq grandes expositions parmi lesquelles certaines devinrent des références en la matière, comme celles de 1889 et de 1900.

Les expositions universelles se suivent mais ne se ressemblent pas. Dans un contexte globalisé, nos expositions universelles ne peuvent ressembler à celles de l'après-guerre et, encore moins, à celles du XIXe siècle. Il est, toutefois, des traits spécifiques qui, présents depuis les origines, leur confèrent un profil bien particulier.

Ce qui caractérise une exposition universelle

Les expositions universelles sont, en premier lieu, de véritables olympiades du progrès tant elles favorisent -et récompensent- l'innovation. Du téléphone à la télévision, de l'électricité au nylon, du trottoir roulant aux technologies numériques, il n'est pas une exposition qui n'ait lancé une nouveauté ou affiché une prouesse technique.

La volonté d'instruire et d'illustrer étant au cœur de leur démarche, la dimension pédagogique les caractérise aussi. Comme le disait Diderot, il s'agit de dresser « un tableau général des efforts de l'esprit humain » afin de contribuer au progrès de la connaissance. C'est dans cet esprit que les expositions du XIXe siècle mirent la machine à l'honneur et, qui plus est, en fonctionnement.

Toutefois, malgré ces intentions édifiantes, les expositions universelles firent très tôt une large place aux éléments ludiques et devinrent de véritables fêtes des peuples. Les attractions de tout genre s'avérèrent le complément nécessaire pour un public sollicité par l'instinct de divertissement. Elles permirent, en même temps, de maximiser la fréquentation des lieux et de contribuer à l'équilibre financier de l'opération. L'élément festif est, depuis, inscrit dans le code génétique des expositions universelles. Ensuite, elles sont, en dépit de leur caractère cosmopolite, une occasion bénie de promouvoir les valeurs nationales. Leur concentration dans l'espace et dans le temps (leur durée se limite à six mois) en font une vitrine privilégiée permettant à la nation hôte et aux pays y participant d'exprimer leur fierté. Enfin, dès leurs débuts, les expositions universelles ont affiché l'ambition de procéder à l'inventaire de tout ce que pouvait produire le génie humain de façon à susciter l'envie d'aller plus loin. Pédagogie oblige, il fallait récapituler, classer et ordonner et, en même temps, anticiper les évolutions à venir, montrer le seuil au-delà duquel l'homme crée et innove. Si l'ambition de tout recenser n'est plus de mise aujourd'hui, les expositions universelles n'échappent pas à cette double mission consistant à témoigner tout autant qu'à anticiper.

Deux dimensions cohabitent en elles : le bilan du passé et la prospection de l'avenir.

Les critères de succès

Au-delà de ces aspects, le succès de ces fêtes géantes, aussi omniprésentes qu'éphémères, tient aussi à une bonne alchimie résultant de divers facteurs. Premièrement, le choix du lieu et de la date car le cadre réglementaire des expositions universelles veut que celles-ci soient espacées dans le temps et qu'elles émanent de la volonté de l'Etat et de la ville qui se portent candidats pour les accueillir.

Ensuite, l'adoption d'un thème ou fil conducteur censé structurer le formidable déploiement de connaissances et d'expériences auxquelles elles vont donner lieu.

Enfin, de par leur ampleur, les énergies qu'elles requièrent et les coûts qu'elles suscitent, l'entente entre les divers acteurs -collectivités territoriales, Etat, entreprises- et l'adhésion enthousiaste de la population s'avèrent indispensables pour assurer le succès de telles manifestations.

C'est tout l'enjeu d'EXPOFRANCE 2025.

Florence Pinot de Villechenon est professeur associée à ESCP Europe. Docteur en Histoire des Civilisations occidentales, elle est l'auteur de quelques ouvrages sur cette question : Les expositions universelles, collection Que sais-je ?, PUF ; Fêtes géantes, les expositions universelles pour quoi faire ?, édition Autrement ou encore « L'Amérique latine dans les expositions universelles », Revue historique, PUF, 1992.

ILS SOUTIENNENT

AccorHotelsAéroports de ParisAG2R La MondialeAir FranceAltarea CogedimCarrefourCompagnie de PhalsbourgCrédit AgricoleDeloitteElior GroupENGIEFondation d'Entreprise MichelinGroupe BouyguesGroupe ClarinsGroupe Galeries LafayetteGroupe RenaultJCDecauxLe Groupe La PosteMcKinsey CompanyRATPSanofiSociété du Grand ParisUnibail-Rodamco / ViparisCovéaHopscotch GroupeMuseum National d'Histoire NaturelleRegusSteelcaseSuez EnvironnementTransdev
www.expofrance2025.com
Mentions légales/Plan du site
Fermer

Information

Ce site utilise des cookies pour enregistrer des informations sur votre ordinateur. Parmi ces informations, certaines sont essentielles au bon fonctionnement de notre site. D'autres nous aident à optimiser la visite des utilisateurs. En utilisant ce site, vous acceptez d'utiliser ces cookies. Consultez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.