Accueil > Presse > Les articles de presse > EXPOFRANCE 2025: alors, on y va?
RETOUR ACCUEIL <
Je signe pour la candidature
Je veux adhérer à l'association

Les articles de presse

EXPOFRANCE 2025: alors, on y va?

EXPOFRANCE 2025: alors, on y va?

Déposé le 13/07/2016

Source : Ouest France

Lire l'article en ligne

 

Le président d’ExpoFrance 2025, Jean-Christophe Fromantin, appelle François Hollande à présenter au plus vite la candidature de la France aux instances internationales.

« Notre projet est prêt et même en avance par rapport à d’autres pays. On a tout à perdre à attendre. Celui qui dépose son dossier en premier a un temps d’avance […] J’ai envie de dire, Monsieur le Président, il faut y aller ! […] C’est le bon moment. »

Jean-Christophe Fromantin, président d’ExpoFrance 2025, a appelé ce midi François Hollande à présenter officiellement la candidature de la France. Le fera-t-il demain à l’Élysée lors de sa traditionnelle intervention du 14 juillet ?

On sait qu’Anne Hidalgo, la maire de Paris, a récemment demandé au chef de l’État de choisir entre l’organisation des Jeux olympiques à Paris en 2024 et l’Exposition universelle programmée un an plus tard. Elle avait déjà, en juin dernier, écrit au président de la République pour expliquer que ce projet était « mal engagé », critiquant au passage sa gouvernance…

Des arguments balayés par Jean-Christophe Fromantin. « On s’est mis d’accord sur la mise en place d’un véhicule unique. Le Groupement d’intérêt public (GIR) regroupe l’association Expo France, la Ville de Paris, la Métropole du Grand Paris, la région Ile-de-France et l’État. Par ailleurs, il n’y a pas d’incompatibilité à ce que la France soit candidate aux deux événements ».

La question de l’exposition universelle va bien au-delà de la capitale. C’est « un sujet pour le grand Paris » avec la création d’un village global sur un site unique en dehors de Paris intra-muros. Une exposition qui concerne aussi les territoires avec plusieurs sites dans toute la France. Seize métropoles seraient dans la boucle dont Nantes, Rennes dans l’Ouest.

Alors que Toronto, Osaka et Bakou (Azerbaïdjan) pourraient aussi être candidates, l’enjeu économique d’un tel projet pour la France est lourd. « Selon les études d’experts, tout cela représente 23 milliards d’euros de retombées et 160 000 emplois durables. » Si elle était choisie, la France table sur l’accueil de 45 millions de visiteurs pour l’occasion, 34 millions pour le Grand Paris et 11 en régions.


Par Pierre Cavret

ILS SOUTIENNENT

AccorHotelsAéroports de ParisAG2R La MondialeAir FranceAltarea CogedimCarrefourCompagnie de PhalsbourgCrédit AgricoleDeloitteElior GroupENGIEFondation d'Entreprise MichelinGroupe BouyguesGroupe ClarinsGroupe Galeries LafayetteGroupe RenaultJCDecauxLe Groupe La PosteMcKinsey CompanyRATPSanofiSociété du Grand ParisUnibail-Rodamco / ViparisCovéaHopscotch GroupeMuseum National d'Histoire NaturelleRegusSteelcaseSuez EnvironnementTransdev
www.expofrance2025.com
Mentions légales/Plan du site
Fermer

Information

Ce site utilise des cookies pour enregistrer des informations sur votre ordinateur. Parmi ces informations, certaines sont essentielles au bon fonctionnement de notre site. D'autres nous aident à optimiser la visite des utilisateurs. En utilisant ce site, vous acceptez d'utiliser ces cookies. Consultez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.